Coffea Arabica – Caféier d’Arabie

Coffea Arabica
L’Arabica est le fruit du Coffea Arabica, une des deux grandes espèces de caféiers.

On estime qu’il représente environ 75% des productions mondiales.

Cette plante fragile voit son origine en Ethiopie et se développe uniquement à moyenne et haute altitude, entre 800 et 2000 mètres.
Sa culture requiert de fines conditions. A savoir, ni trop chaud ni trop froid (entre 20 et 25°C) ainsi qu’un arrosage régulier mais sans trop d’humidité ambiante et un ensoleillement pas trop intense.
Ce type de climat est typique des régions équatoriales (surtout en Afrique de l’est et en Amérique latine).
Le Brésil et la Colombie sont les deux plus grands exportateurs de café arabica.

Les arômes que la plante va développer dépendent donc étroitement de son environnement, de la qualité du sol et des minéraux avoisinant les racines.

D’un point de vue plus technique, cette diversité ainsi que cette faiblesse proviennent du fait que le Coffea Arabica est une plante autogame.
En pratique, chaque plant se reproduit lui-même, menant à une faible capacité d’adaptation climatique.
On dénombre environ 200 variétés différentes et toutes ont une caractéristique commune : la longue maturation des grains, de 2 à 4 mois.

La teneur en caféine de l’arabica n’est pas très élevée et laisse place à des notes subtiles, parfois fruitées, parfois acidulées, voire même épicées.
Ce large panel d’arômes en fait l’élément essentiel de tous les grands crus, et les meilleurs sont sans nul doute les « 100% arabicas ».

Les mélanges se compose également de Robusta qui vient ajouter force et caractère.

Puisqu’il est plus difficile de le cultivé, l’Arabica est également plus cher que le Robusta.